FRÉDÉRIC PASQUINI

 
 

D’un caractère spontané, sa démarche se nourrit des lieux qu’il aime arpenter : la ville est donc un de ses sujets de prédilection. L’espace urbain est un théâtre à ciel ouvert, le lieu de tous les possibles, de toutes les contradictions. Alors comment faire émerger la beauté de l’humanité de l’ombre à la lumière ?

La ville est un miroir, elle est aussi le laboratoire de notre humanité en quête d’identité. En mouvement permanent, elle offre au regard des tableaux de vies sensibles, drôles et fragiles…

Frédéric vit à Nice, un territoire de paradoxes où s’entremêlent des histoires de migrants, d’exilés fiscaux, de touristes et de résistances.

Il joue alors avec les analogies et les coïncidences, les réminiscences et les perturbations du quotidien afin d’offrir à notre regard un souvenir durable. Nourrit de cinéma, cette culture de l’image l’invite naturellement à la réalisation de vidéos et de montages autant décalés qu’esthétiques.

Directeur et fondateur de l’entreprise de communication la Langue du Caméléon pendant vingt ans il est aujourd’hui directeur artistique du collectif d’artistes Zootrope.

Reconnu et primé pour son travail photographique depuis 15 ans, il gagne en 2017, le prix de la photo à St Tropez et est à initiative de projets d’envergure comme le projet citoyen « Tandem » (2015-2016) qu’il réalise pour la ville de Vence.

En 2019, il reçoit pour cette série un second prix dans le cadre du festival international « Chemin de photos » (Sud-Ouest).

GET IN TOUCH