ELVIS HAS LEFT THE BUILDING

« Nous étions encore transpirants, nos cœurs palpitaient, nos oreilles bourdonnaient délicieusement et nos âmes étaient si légères.
Puis les lumières ont commencé à décliner pour finalement s’éteindre…
Les acclamations pour un rappel n’y ont rien changé…
Nous restons la, figés, hagards, suspendus au retour de l’idole.
La scène est désormais vide ; seule la partition trône encore sur le piano.
Doit-on la réécrire ?
Qui va désormais l’interpréter ?
Tout semble si confus à présent !
Nous ne savons plus si nos cris peuvent se faire entendre à travers les murs…
Nous attendons un signe, un frémissement …
Et puis finalement, pourquoi ne pas monter sur la scène et entonner une nouvelle mélodie ? Le service d’ordre est aux aguets ; le silence est insupportable…Je regarde mon voisin, il me sourit quand une lumière intense apparaît… »

Ce voyage documentaire au long cours prend sa source à Memphis aux Etats Unis et se poursuit dans plusieurs pays.
Le titre « Elvis has left the building » était le message sonore diffusé à la fin des concerts d’Elvis Presley pour indiquer au public que la star ne reviendrait plus sur scène et qu’il était désormais temps de quitter les lieux.
A travers de ce message, je travaille sur notre grammaire historique et  je questionne le réel et les interactions qui s’exercent sur mes semblables : des images cocasses ou poétiques construites sur une analogie perturbée par « l’incidentiel », le décalage, la réminiscence, la coïncidence ou l’association d’idées.
Membre de l’agence Hans Lucas
Instagram
Facebook
Frédéric pasquini 2021

Instagram

Facebook

Membre de l’agence Hans Lucas

Frédéric pasquini 2021
Membre de l’agence Hans Lucas
Instagram
Facebook
Frédéric pasquini 2021